[Aureal] Journal d'une vampire

Modérateur : Shi

Avatar du membre
Boulaureal
Messages : 1

[Aureal] Journal d'une vampire

Message par Boulaureal » mer. août 12, 2020 1:47 pm

Jour 3, An 1472

J'ai mal. Je ne sais pas vraiment ce qui me fait le plus mal, entre ce corps que je redécouvre, la soif sans fin, ou la trahison.

Tout le monde m'avait prévenue. J'aurais du écouter, mais il est trop tard pour regretter. Il ne reste...plus rien. Plus rien de l'amour que je ressentais, plus rien de tout ce que j'avais prévu. Ha.. prévoir. Il devait bien rire quand je parlais de maisons, d'enfants.

J'allais tout lui offrir, tout, mais nous n'avions pas la même notion de ce "tout". S'il a eu ce qu'il voulait, je n'ai plus rien.

Ses yeux.. les yeux de la trahison, lorsqu'il s'est penché sur moi, allongée sur le lit et qu'au lieu de ce que j'attendais, il a agrippé mon cou, ses yeux brillants, luisants, pour ensuite me mordre.

Et encore.. si ca s'était arrêté la. Mais alors que je restait pamée contre lui, le pire. Ce sourire de satisfaction, méprisant, riant de ma naiveté.

-Pauvre, pauvre petite Aureal. Tu vas mourir, ma belle. C'est inéluctable. Je t'ai trop ponctionnée pour que tu survives. Je te prépares une longue et pénible agonie. Mais je t'aime bien. Tu le sais. Alors, je te propose de vivre. Le choix est simple : Mourir ou vivre. Choisis bien…

Ces mots, alors qu'il s'ouvrait le poignet.. et qu'Eva me pardonne, mais j'ai bu. J'y ai a peine accordé quelques instants de reflexion, mais je savais que je voulais vivre. Je n'ai que soixante-deux ans.. Je veux vivre et je vivrais.

Et maintenant, la soif… brulant tout mon corps, sans aucun répit. Il ne me laisse pas boire.. Il a enchaine deux hommes juste devant ma porte, mais je suis trop faible pour forcer le passage, il s'en est assuré.

Quelle est cette vie qui m'attends? Vraiment, je ne sais plus. Est ce si important?

Une chose me garde a peu près saine d'esprit.

Je te hais. Et tu me le payeras. Je te hais.
Oui, c'est bien la même personne, oui, je suis au travail ^^

Avatar du membre
Andriena
Messages : 86

Re: [Aureal] Journal d'une vampire

Message par Andriena » jeu. août 13, 2020 9:43 am

Jour 6, an 1472

J'ai bu… encore. Tout ce que je pouvais, les deux hommes, ceux qui ont suivi, tout. Pourquoi ca ne me fait rien?
Je sais que je devrais me sentir mal, que je devrais me sentir coupable d'avoir tué, mais non. Au contraire, ca m'a remplie de satisfaction. Et de force! J'ai arraché deux portes, cassé un mur. C'est une sensation incroyable.

Je n'avais jamais tué avant, de ma vie. J'en suis désormais à huit. Ca le fait rire, et .. j'aurais envie d'en rire aussi, si je ne gardais pas en tête que je ne suis pas comme ca. Ou bien, est ce que je le suis? Est ce la vraie Aureal Valkyrel?
Je ne suis même plus sure que ca m'importe.

Il va m'emmener à sa cité. J'espérais m'en débarrasser mais je suis à sa charge, sa chose, son infante. C'est comme ca, ca aussi je n'y peux rien, à priori.

Nous partons dans deux jours.. en attendant je veux m'éloigner de lui, et...boire encore. j'ai repéré une petite brune.. Elle m'a regardée de travers dans la rue hier, et je sais ce qu'elle pense.

Petite dinde, tu vas recevoir de la visite, ce soir
Modifié en dernier par Andriena le ven. août 14, 2020 10:39 am, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Andriena
Messages : 86

Re: [Aureal] Journal d'une vampire

Message par Andriena » jeu. août 13, 2020 10:05 am

Jour 21, an 1472

Nous logeons désormais à la ville haute. C'est un endroit particulier, et je crois que je m'y sens bien. Si seulement il n'était pas là! Mais sa présence, aussi détestée soit-elle, me permet d'apprendre et de ne pas être trop importunée.

Et en fait, quel plaisir! Je suis une épine dans son pied. Nous sommes arrivés, et une femme s'est postée devant lui. Tellement obséquieux, poli, ca m'a donné la nausée. Facon de parler, je ne ressens plus ce genre de choses.

Elle lui donnait des ordres, et lui -oui, oui, oui, oui-.. C'était si drôle… et ca m'a donné une idée. Je l'ai insultée.
Sa tête, ha! c'était hilarant. Elle est devenue toute rose. -Rose? c'est je crois le mieux que nous pouvons faire pour rougir-
Lui était si mal, alors qu'elle lui hurlait de tenir sa novice , qu'elle m'insultait en retour, mais de nous deux, c'est lui qui a pris le plus cher.

Une fois "chez nous", il m'a battue, encore et encore. Ce n'est pas grave, je guéris si vite! et ca valait tellement, tellement la peine que ca m'importe peu.
Tu auras beau me dire que c'est pour moi, que tu m'aimes -es tu capable d'aimer? Je n'y crois pas une seconde-, qu'en tant que novice je dois gagner ma place… et y rester.

Rien n'a changé. Je te hais.

Et désormais, je crois que je sais comment te mettre dans l'embarras...
Modifié en dernier par Andriena le ven. août 14, 2020 10:39 am, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Andriena
Messages : 86

Re: [Aureal] Journal d'une vampire

Message par Andriena » jeu. août 13, 2020 11:04 am

Jour 141, An 1472

Aureal Valkyrel n'est plus. Evident non? Pas tant que ca. Je pensais quand même garder de mon identité. Mais même cela doit changer.

On m'a fait suivre un courrier. Mère. Elle s'inquiète de ce que je deviens. Et la question hilarante : Es tu heureuse avec cet homme? NON. non et non. Oh si tu savais, Mère. Et quand elle a écrit que quoique je fasse, je resterais sa fille chérie, je l'ai crue. J'ai eu envie d'y croire.

Pourquoi l'ai-je fait? J'y suis allée. Je n'aurais pas du. Elle a mis du temps à me voir pour ce que je suis devenue. Nous avons devisé, elle soupçonnait que j'avais changée, demandé pourquoi mes yeux verts étaient devenus rouges. Et lorsqu'elle a compris, l'horreur, le dégout..


-Je suis toujours moi, Mère. Je suis toujours ta fille…

Monstre. Infame créature. Honte sur la famille. Voila ce que j'ai récolté.
Ce n'est pas une nouveauté. Ceux que je tue , ils continuent de me le jeter à la figure. Mais venant d'elle, j'ai espéré.

Erreur. L'espoir, ce n'est pas pour nous. Ca n'a aucune valeur. J'ai sifflé, tempêté, ca l'a faite encore plus hurler de rage, et en retour, je haussais aussi le ton.

On m'a chassée du sanctuaire… je ne réalisais pas comme la magie sacrée vous brule et vous déchire. Maintenant, je le sais.

Je suis rentrée, meurtrie, enragée, blessée, et pour une fois, une unique fois, il m'a consolée et j'ai apprécié. Je n'y retournerais jamais, ma place n'est plus avec les elfes, plus avec Eva…plus avec ma Mère et mes sœurs.

Aureal Valkyrel n'est plus. Je suis Aureal Valkia.
Modifié en dernier par Andriena le ven. août 14, 2020 10:39 am, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Andriena
Messages : 86

Re: [Aureal] Journal d'une vampire

Message par Andriena » ven. août 14, 2020 9:30 am

Jour 671, An 1474

La situation devient intenable.

Il s'est lassé de moi, très vite, comme il était prévisible. Il s'est fabriqué un jouet, et désormais il en a assez. Surtout que ce jouet passe une bonne partie de son temps à lui pourrir l'existence!

Nous nous disputons constamment. Ma place n'est plus vraiment à faire, et je lui tiens tout le temps tête, même pour de menus détails. Il est plus fort que moi, et détruire mon créateur serait mal vu, aussi, je prends un malin plaisir à tout faire pour le faire sortir de ses gonds.

Je suis désormais à l'aise avec ce que je suis. Je connais mes gouts en matière de sang, sais quelle est ma force exacte. Tout ce qu'il reste à faire, c'est réussir à combler ce vide, un vide en moi qui ne disparait pas, qui me hante…

C'est une répétition sans fin. Chasser, se nourrir, rentrer.. Je glisse dans les bonnes oreilles à quel point il est horrible, ce qui fait sourire ceux qui m'écoutent… mais régulièrement.. de plus en plus…

Je glisse aussi ses secrets. Dix gouttes de miel à l'oreille, pour une goutte de venin. Et peu à peu.. la dose de venin montera.

C'est ainsi que je te tuerais, avec tes excès, tes mensonges, tes failles. Je te le garantis, rien, rien ne sera oublié.
Modifié en dernier par Andriena le ven. août 14, 2020 10:39 am, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Andriena
Messages : 86

Re: [Aureal] Journal d'une vampire

Message par Andriena » ven. août 14, 2020 10:18 am

Jour 1078, An 1475

Ca y'est. Tout est fini. Consignée dans ma crypte, en attendant mon exécution. Il portait mes torts, et pareillement, je porte les siens, mais cette conclusion me satisfait.

Il a tué la mauvaise personne. La fille d'un officiel, qu'il a voulu transformer comme il a fait avec moi. Elle a été plus forte, cela dit, et a refusé. Jusqu'au bout, jusqu'à ce qu'il tente de la forcer et qu'elle invoque ses dernières forces pour littéralement se faire exploser.

Quel courage.. Bien sur, il a cherché a fuir, à passer cela sous silence. Mais je suis là. Depuis déjà un long moment, sa réputation est brisée, et le mépris flagrant qu'il rencontre en ville n'a cessé de le surprendre. Ses "amis" qu'il a trahit, ses contacts qu'il a dupé. Nous n'avons peut-être pas de morale, mais personne n'aime être pris pour un imbécile.

Et quand l'histoire s'est répandue "par accident" dans la cité ET dans la ville d'origine de la demoiselle, ca a été la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Il venait de manquer déclencher une guerre, que nous aurions surement gagné, mais ce n'est pas parce qu'on peut, qu'on doit se le permettre?

Son "procès" n'a pas attendu. Ils nous ont capturés, enchainés. Je l'ai regardé droit dans les yeux, souriante, triomphante, et dévoilé absolument tout ce que j'avais fait.
Il a hurlé, tenté de m'accuser à sa place, mais ses allégations étaient ridicules, surtout après des années de labeur de ma part. En deux heures c'était fini. Sa tête a roulé, malgré ses protestations

Il est tombé en poussière. Et demain, ce sera mon tour. On va juger de ma complicité , surement pour l'exemple, et cette ville ne pardonne pas les faibles. J'y suis prête, ca n'est rien. J'en suis heureuse, et ma réputation sulfureuse ne m'aidera pas, je me suis faite trop d'inimitiés. Ma vengeance a été accomplie. J'aurais du mourir il y a longtemps. J'essayerais malgré tout?

J'ai beau être prète à assumer… je ne veux quand même pas mourir déjà.

Avatar du membre
Andriena
Messages : 86

Re: [Aureal] Journal d'une vampire

Message par Andriena » lun. août 17, 2020 8:28 am

Jour 1080, An 1475

Contre toute attente, je suis encore entière.

Il était évident que la décision face à la petite novice turbulente allait être ma mort. En fait, le gros des débats a failli tourner à qui le ferait et comment? J'en riais sous cape, mi-amusée mi-resignée- tout en espérant ne pas tomber sur un exécuteur qui ferait durer la manœuvre. Ce bâtard d'Aekon a décidément laissé une telle empreinte négative que tout reliquat de son existence est inacceptable pour la cité. Ha. Difficile de s'en plaindre quand c'est le résultat de ses propres efforts à aller en ce sens.

Mais trois personnes se sont avancées pour plaider ma cause. Agentia, Forgom, Drias. Trois anciens, rien que cela!
Je les connaissais car c'étaient de vieux contacts à lui, des contacts qu'il a dupé au prix fort.. et que j'ai pu prévenir.
Cependant, ce fut une réelle surprise qu'ils se dévouent pour ma survie. Une agréable surprise.

Ils ont présenté mes actes sous "leur véritable jour", embellissant un peu. "Aureal s'est retrouvée avec un sire déplorable, elle nous a tous prévenus, du mieux qu'elle pouvait". Hmm. Je n'allais pas dire que tout ce qui m'intéressait,c'était la vengeance, donc j'ai hoché la tête, promis que mes actes n'étaient motivés que par le dégout d'Aekon, que sans lui , il n'y aurait pas de remous.

Le couperet est donc tombé : Puisque les trois se sont portés garants, je deviens leur novice… officiellement. En termes plus simples, je serais leur larbine personnelle, si je fais un pas de travers, ils me tueront.

Le marché est honnête, et je n'ai plus de but. En vrai, sa disparition.. me laisse de toute façon seule et sans ressources.
Autant laisser faire… Ca ne peut pas être pire. Mais ils ne m'ont pas sauvée sans raison. Je ne crois plus en la bienveillance. On verra bien.

Avatar du membre
Andriena
Messages : 86

Re: [Aureal] Journal d'une vampire

Message par Andriena » lun. août 17, 2020 10:50 am

Jour 1618, An 1477

Déjà deux ans. Le temps commence à perdre en notion pour moi. Pour une elfe , c'est déjà spécifique mais c'est plus marqué encore désormais. Malgré tout… je ne m'ennuie pas.

Mes tuteurs ne sont pas "bienveillants" mais pourtant quel changement! Ils m'apprennent , c'est déjà une nouveauté radicale. Ils me guident, me donnent des ficelles, bref, font tout ce qu'Il ne faisait jamais. Nous nous réunissons chaque soir pour discuter de choses et d'autres.

Agentia est éminement savante, et une magicienne émérite. D'elle, j'apprends plutôt des leçons d'histoires, des petites facilités car la magie… ne semble pas vraiment dans mes talents principaux. Bon, j'avouerais que je n'y met pas des efforts considérables non plus en réalité. Ca l'irrite, elle me réprimande, mais à la fin de la journée, elle me sourit.

Les leçons de Forgom par contre… C'est un plaisir immense. Il m'apprends à me battre, et il le fait sans le moindre ménagement, ce qui fait que je finit souvent couverte de coups, et ca m'est égal. Le premier jour, il a regardé l'ancienne apprentie couturière, et … m'a lancé une épée à deux mains, que j'ai eu de la peine à rattraper, ce qui l'a bien fait rire.
Sans relâche, Il s'évertue à me perfectionner et pour ca au moins, je suis plus douée que la magie.

Rien n'atteint en revanche la valeur des leçons de Drias. Cet homme calme -et particulièrement beau! je suis obligée de le noter- m'apprends ce que j'ai à savoir sur les subtilités de mon existence en tant que vampire.
La première chose qu'il m'a fait noter est que jusqu'alors, j'ai fait preuve d'une brutalité inutile avec mes victimes, bien que selon lui, elle est normale puisqu'Aekon ne voulait pas d'une vraie novice mais d'un jouet et donc, ne me donnait pas de réels conseils.

Tuer? Possible, oui, mais pas nécessaire. Ca attire l'attention sur soit, et si, dans la cité, ca ne pose pas de problèmes, chasser à l'extérieur en devient plus pénible. Mieux vaut se constituer un cheptel disons… volontaire, ou régulier.

Je ne comprends rien à ce qu'il me raconte sur le besoin de me construire. Je fais oui-oui de la tête, mais il voit bien que c'est trop obscur pour moi. Enfin, c'est assez clair pour comprendre qu'il veut que je me trouve une ligne de conduite. Ce qui est sur, c'est que les trois trouvent que j'ai une part d'ombre, une sauvagerie latente. Ils mettent ca sur le dos de la façon dont j'ai été créée -d'ailleurs, ca les a dégouté au dernier degré-, mais je ne sais pas trop.
Drias me préviens souvent aussi de faire attention à la routine, ennuyeuse, mortelle.

En tout cas, c'est toujours enrichissant de deviser avec lui. Avec les autres aussi, mais il m'attire particulièrement.
Et pour la première fois, je commence à apprécier vraiment ce que je suis, qui je suis devenue. C'est ca, trouver un équilibre?

Avatar du membre
Andriena
Messages : 86

Re: [Aureal] Journal d'une vampire

Message par Andriena » mer. août 19, 2020 8:47 am

Jour 2758, An 1481

Les jours s'enchainent et se ressemblent. Difficile de dire si c'est une bonne chose, ou pas.

Peu à peu, je pense pouvoir dire qu'Agentia, Forgom et Drias sont des amis. J'ai finalement compris pourquoi ils m'avaient prise sous leur aile : Ils avaient tout trois envie d'un ou une novice, quelqu'un à qui transmettre leur savoir, sans toutefois avoir l'envie de se lancer eux-mêmes. Ils refusent l'idée de créer de leur propres mains un vampire de plus.

Est ce lâche? Je l'ai pensé je l'avoue. Mais ce sont des professeurs, et j'ai saisi l'idée depuis. Pas de novices à eux, mais également pas envie que leur savoir tombe dans l'oubli et disparaisse. Agentia.. elle a un peu laissé tomber l'idée me concernant. La magie….Forgom est satisfait de la guerrière que je suis devenue.

Drias… Quand j'ai dis que je le comptais comme ami.. en réalité, on peut dire que nous sommes.. ensembles? C'est quelque chose de spécial entre nous. Je ne le touche pas, il ne me touche pas, on se dit qu'on s'aime, et effectivement, il compte énormément, ce que je sais être réciproque. C'est très différent d'Aekon qui voulait une jolie poupée à exhiber pour se flatter..

J'ai enfin fait oublier mes frasques et acquis du respect en ville, au moins, je récolte des sourires et des bonsoirs quand je passe au lieu de sifflements, d'insultes et de regards méprisants. N'empêche, j'ai été rappelée à la réalité de ce que nous sommes quand le dernier qui à eu le cran de se moquer de moi quand je passais, accompagnée de Drias, a eu le malheur de me lancer à la face un : "Hey, dégages de ma vue, Aureal". Ohla, l'erreur.

Drias lui a attrapé la tête sans la moindre hésitation, et lui a balancé son genou en travers du visage. "C'est DAME VALKIA, compris?" Ouch. Pas si sure qu'il aie compris immédiatement, mon cher Drias. Surtout en redonnant un coup de genou juste derrière?

Ca fait plus d'un an, et c'est la dernière fois que quiconque s'est moqué ouvertement. Il a fallu que je devienne une vampire , que je passe par des braises ardentes pour me trouver un homme qui défende mon honneur aussi vaillament. Mon petit cœur en rebattrait presque, ha! Si Drias donne l'impression d'un vampire calme, doux, il reste un vampire, et c'est un bon rappel.

Quelque chose m'inquiète quand même, les concernant : je vois une grande lassitude s'installer en eux. Régulièrement, ils me semblent usés… J'espère que ce n'est rien de trop grave.

Avatar du membre
Andriena
Messages : 86

Re: [Aureal] Journal d'une vampire

Message par Andriena » mer. août 19, 2020 10:04 am

Jour XXXX? An 1502

Tiens, ce journal existe encore. Vingt ans… c'est long, vingt ans. Je suppose?

Je le ressens, l'ennemi mortel dont Drias me prévenait avec insistance : L'ennui, le terrible et douloureux ennui.
Peut-être que si je sortais plus de la cité, ca irait, mais je n'en ressens pas non plus l'envie. Je vis une routine simple..

Notre "union" aura duré plus ou moins cinq ans. Nous avons fini par nous lasser, nous disputer, nous siffler dessus, jusqu'à nous séparer dans une espèce de consensus silencieux. Il nous aura ensuite fallu près de dix ans pour vraiment nous reparler, et fort heureusement, nous sommes redevenus amis, au final. Il continue d'être celui qu'il a toujours été, calme, poli, et faussement doux. Car sa sauvagerie ne fait aucun doute à lui aussi, je l'ai constaté.

Agentia et Forgom dorment. Quand ils sont venus m'expliquer, je ne voyais pas ce qu'ils voulaient faire, jusqu'à ce qu'ils me montrent de grands sarcophages ingénieux, alimentés en sang. On s'allonge, et régulièrement, le sang traité coule.
J'ai gouté ce.. truc, c'est immonde. Et dormir la bouche ouverte? je sais qu'on ne respire pas, mais .. pfff. Malgré mes réticences, je comprends bien que ca permet de très longues veillées , et Agentia m'assure qu'un jour, j'en aurais besoin aussi. Pour ne pas craquer, pour ne pas me lasser, ni me perdre. Elle m'en a même fait livrer un.

C'est vrai qu'au fil des ans, je suis devenue moins.. moins quoi? Moins Aureal, on va dire. Je ne tue pas, par commodité plus que par réflexion. Je ris de choses qui m'auraient dégoutée par le passé. Cette bête qui sommeille en nous, qui ne lâche jamais prise, je la ressens aussi. De plus en plus. J'ai eu la chance de passer le cap des novices qui font n'importe quoi, et finissent tués, que ce soit de la main des mortels, ou de la main excédée des nôtres. Mais même ainsi, sans vigilance, on peut aisément oublier et se laisser aller.

Je me contente de peu. Je garde la ville, qui n'est peu ou presque pas ennuyée par l'extérieur. Oh il se passe des choses hors de nos murs, mais… Je ne m'y interesse pas vraiment.

Que vais-je devenir dans les siècles et les siècles a venir?

Répondre